Portage entrepreneurial vs portage salarial : quelles différences ?

portage entrepreneurial

Vous avez entendu parler du portage entrepreneurial, mais vous ne savez pas à quoi il fait référence ? C’est normal, il s’agit d’un sujet peu connu mais qui pourtant mérite de l’être ! Rassurez-vous, BeBoss vous explique tout ce que vous avez besoin de savoir à ce sujet, y compris les différences avec le portage salarial.

Définition du portage entrepreneurial

Si le portage salarial commence doucement à se faire connaître, vous avez certainement dû entendre parler du portage entrepreneurial. Il s’agit d’un statut juridique qui vous déchargent de certaines tâches administratives tout en exerçant votre activité professionnelle. L’objectif de ce statut d’indépendant est simple : rendre la création d’entreprise plus accessible à celles et ceux qui souhaitent devenir freelance.

À qui s’adresse le portage entrepreneurial ?

Ce statut s’adresse aux personnes qui ont déjà créé leur propre entreprise et qui souhaitent se décharger de certaines tâches administratives pour se concentrer sur leur activité. Si c’est votre cas, vous avez le statut d’entrepreneur, mais vous êtes également « assimilé salarié » ce qui vous permet de profiter d’une protection sociale.

Comment se passe le portage entrepreneurial ?

Pour intégrer une entreprise de portage entrepreneurial, vous signez un contrat de mandat avec elle. Vous lui accordez alors un droit de regard et d’action sur la gestion administrative de votre activité. Ensuite, c’est à vous de trouver vos clients, de négocier les termes de votre contrat et de signer un contrat de prestation.

Comme dans le cadre du portage salarial, le portage entrepreneurial vous aide à tester votre projet professionnel et de vous décharger de la gestion administrative et financière de votre activité. Vous exercez votre profession sans les contraintes liées à la gestion d’une entreprise. Et comme pour un salarié porté, vous êtes en totale autonomie pour définir votre projet pro et trouver des missions qui vous correspondent.

Quelles différences avec le portage salarial ?

Vous l’avez compris, ces deux statuts ne fonctionnent pas de la même façon. En fonction de celui que vous choisissez, vos obligations et avantages ne sont pas les mêmes. Nous avons fait le point pour vous sur les différences qui les concernent ?

Une relation différente selon le portage choisi

La différence entre le portage salarial et le portage entrepreneurial commence par la relation qui vous lie à vos clients et à votre société. Vous le savez, si vous êtes salarié porté, vous êtes dans une relation tripartite. D’une part, vous signez un contrat de travail en CDI ou CDD avec votre société de portage salarial. D’autre part, cette dernière signe un contrat de prestation avec votre client selon les conditions que vous avez préalablement déterminées.

Alors que du côté du portage entrepreneurial, vous êtes dans une relation dite « bipartite ». Vous signez un contrat de prestation avec votre client et un contrat de mandat avec votre société de portage afin qu’elle prenne en charge vos démarches administratives. Ici, c’est vous qui êtes au cœur du processus et qui devez rédiger les contrats. Votre client n’a pas de lien avec la société de portage entrepreneurial, sauf quand il est question de la facturation de votre mission.

La durée des contrats ne sont pas les mêmes

La seconde différence à noter concerne la durée des contrats. En portage salarial, le contrat de prestation a une durée limitée de 18 mois (CDD) ou de 36 mois (CDI) avec le même client. Si vous optez pour le portage entrepreneurial, il n’y a pas de durée minimale ni maximale.

Des cotisations salariales et patronales qui diffèrent

Si vous êtes indépendant en portage entrepreneurial, vous ne cotisez pas aux allocations chômage. En revanche, vous cotisez pour votre retraite. Vous avez également le droit à l’assurance maladie et pouvez bénéficier d’une mutuelle pour la prise en charge de vos frais de santé. Pour ce qui est des avantages en portage salarial, ce statut est plus sécuritaire. Dans ce cas, vous cotisez pour le chômage, vous avez accès à une mutuelle, à l’assurance maladie, et vous êtes affilié à la caisse de retraite pour valider vos trimestres.

La rémunération de votre prestation en portage

La convention collective du portage salarial accorde aux salariés portés une rémunération minimale chaque mois. Pour ce faire, vous devez alors facturer un taux journalier moyen (TJM) qui correspond au seuil fixé par cette CCN. Grâce à cela, vous percevez un revenu minimal chaque mois, même si vous n’avez pas effectué de mission. Autre avantage propre à ce type de portage : si votre client ne règle pas sa facture dans les délais impartis, vous percevez cette rémunération minimale.

Si vous êtes indépendant en portage entrepreneurial, il n’existe pas de rémunération minimale hormis le respect du SMIC horaire lors du calcul de votre TJM.

Portage salarial ou portage entrepreneurial : lequel choisir et dans quelle situation ?

En choisissant le portage salarial, vous optez pour la sécurité de votre activité professionnelle. En effet, le statut de salarié porté est idéal pour exercer des missions de manière ponctuelle tout en ayant une autre activité professionnelle à côté. De cette façon, vous testez la fiabilité de votre projet professionnel tout en vous déchargeant de la partie administrative. Vous consacrez tout votre temps à vos missions pour générer du chiffre d’affaires.

En portage entrepreneurial, vous êtes considéré comme un entrepreneur. En signant un contrat de mandat, vous bénéficiez d’un accompagnement dans votre activité, mais seule la gestion de votre facturation est laissée à votre conseiller en portage. Pour le reste, la création et la signature des contrats par exemple, c’est à vous de vous en occuper. Ce statut peut vous aider à compléter votre revenu mensuel, mais attention vous n’avez pas les mêmes avantages sociaux qu’en portage salarial, comme l’assurance chômage par exemple à laquelle vous ne cotisez pas.

Vous l’aurez compris, chacun de ces deux statuts possède ses avantages et ses inconvénients.  À vous de choisir lequel est le plus adapté à votre situation ! N’hésitez pas à contacter nos conseillers BeBoss, ils sont là pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur le statut de salarié porté ?

Retour haut de page