Réussir sa reconversion en informatique avec le portage salarial

reconversion en informatique

Perte de sens, envie de changement, ennui au travail… Les raisons d’une reconversion professionnelle sont nombreuses et l’informatique est l’un des secteurs qui offrent le plus d’opportunités. Nous nous pencherons, dans cet article, sur les spécificités d’une reconversion en informatique en abordant, notamment, les avantages du portage salarial. 

Reconversion en informatique et portage salarial : comment ça marche ?

La question de la reconversion est quelque chose de très important. C’est pour ça qu’il faut vraiment réfléchir aux raisons qui vous poussent à faire ce choix. Qu’est-ce que vous n’aimez pas dans votre ancien métier et que vous souhaitez voir changer ? Quels sont les secteurs d’activité qui vous attirent ? Et surtout, quels sont les métiers qui recrutent et qui s’associent bien avec vos affinités naturelles ?
L’informatique est un domaine ouvert à toutes et tous, même si les travailleurs ayant une expérience dans la communication, le référencement et le marketing auront généralement plus de facilités à faire la passerelle avec ce nouveau domaine d’activité. 

Les types de contrat de travail

Différents types de contrats de travail existent tels que le CDI ou le CDD, mais les indépendants sont aussi très nombreux. D’ailleurs, une partie d’entre eux choisit le portage salarial afin de bénéficier des avantages de l’entreprenariat. Enfin, en ce qui concerne la question de l’âge, les recrutements concernent pour la plupart des cas les jeunes diplômés et les moins de 40 ans. Passé cet âge, les seniors ont tendance à être recrutés surtout pour leur expérience professionnelle en IT («technologie de l’information»). La pénurie de profils oblige quoiqu’il en soit les recruteurs à élargir leur « champ de vision » pour trouver les ressources indispensables à leurs projets. 

L’informatique : un marché porteur 

L’informatique est un marché très porteur. Rien que ces dix dernières années en France, plus de 150 000 emplois ont été créés. Mais ce n’est pas tout. Les professionnels estiment qu’entre 2017 et 2027, 230 000 postes verront le jour ! C’est bien simple, l’informatique est l’un des rares domaines où l’offre excède la demande, c’est pour cela qu’une reconversion en informatique est quasiment toujours synonyme d’embauche. 

Les profils recherchés dans le monde de l’informatique 

Il n’y a pas, à proprement parler, de profil-type pour exercer dans le domaine de l’informatique. Le plus important pour que votre apprentissage se déroule au mieux est que vous soyez très curieux et intéressé par cette branche. 

Oublié le cliché de l’informaticien caché derrière son bureau, car il a souvent la nécessité de communiquer avec les autres services et les clients pour lesquels il travaille.
Ne vous inquiétez pas des compétences techniques, car vous pourrez les apprendre grâce à votre formation. Et surtout, pour être concurrentiel, restez au courant des évolutions du marché et des nouvelles compétences requises. 

À quel salaire s’attendre en reconversion informatique ? 

Si vous faîtes une reconversion en informatique ,votre rémunération dépendra, entre autres choses, de votre niveau d’étude et de compétences, mais aussi de la rareté des profils. Le salaire auquel vous pourrez prétendre changera aussi en fonction de vos années d’expérience. N’oubliez pas qu’en portage salarial, vous devrez déduire 45 % de chiffre d’affaires en cotisations sociales, sans oublier la provision IRC. Pour information, cette somme permettra de financer votre rupture conventionnelle lorsque votre contrat touchera à sa fin.
Les salaires bruts mensuels au début et après quelques années de carrière sont, par ordre croissant : 

  • Administrateur système et réseaux : 2 500 € / 3 200 €
  • Technicien support : 2 500 € / 3 700 €
  • Analyste Data : 3 000 € / 4 200 €
  •  Développeur Full Stack : 3 200 € / 5 400 €
  • Ingénieur en cyber sécurité : 3 000 € / 5 500 €
  • Chef de projet informatique : 2 400 € / 5 800 €
  • Directeur de projet : 4 000 € / 7 000 €

 Des métiers polyvalents 

Les métiers de l’informatique dans lesquels vous pourrez vous reconvertir sont nombreux. Il y a bien sûr les professions dites « installées » comme l’infographie, le développement ou la direction de service informatique et d’autres, qui ont su émerger ces dernières années. La raison pour cela est simple : l’émergence du Big Data (les mégadonnées, bien plus volumineuses qu’auparavant) et de celle du Cloud (qui correspond à la sauvegarde en ligne). Cette évolution est une des raisons pour lesquelles les développeurs-intégrateurs et les chefs de projet sont plus recherchés que jamais. Même chose pour les experts en cybersécurité, car pour beaucoup d’entreprises, une faille dans leur système peut littéralement les mettre à l’arrêt ! Qu’il s’agisse de données client, d’informations confidentielles ou de mails, il y a beaucoup à protéger dans un réseau informatique. 

En quoi le portage salarial est-il une alternative intéressante ? 

Le portage salarial donne aux freelances les mêmes avantages qu’un salarié en CDI avec, notamment, l’accès à l’assurance chômage, l’assurance maladie et au régime général de retraite. Techniquement, le contrat signé sera sous la forme d’un CDI mais le chiffre d’affaires du freelance sera pris en charge par la société de portage. Ce montant sera ensuite transformé en paie, et partiellement reversé à l’état afin de financer sa protection via des cotisations sociales. Il restera donc le salaire reversé au « salarié porté » ainsi qu’une commission pour payer les services dont il bénéficiera. Avec le portage, finies les démarches administratives, c’est BeBoss qui s’occupe de tout ! 

Beaucoup font le choix du portage salarial, grâce à la marge plus importante à laquelle ils pourront prétendre par rapport à une ESN (« Entreprise de Services numériques ») classique. Si vous optez pour ce statut, retenez cependant que votre rémunération dépendra de votre TJM  (« Taux Journalier Moyen »). 

Pour estimer vos tarifs, vous pourrez vous rendre sur des plateformes de freelance comme Malt, par exemple, qui vous permettra de vous positionner au mieux par rapport aux freelances déjà présents dans le secteur. 

Quelles formations intégrer pour réussir sa reconversion en informatique? 

Pour choisir votre formation, il faudra prendre en compte vos préférences, votre parcours et vos bases de connaissances en informatique. Il existe des formations spécialement pour adulte dispensées par la CNAM, le GEFI et l’AFPA qui vous permettront d’obtenir des titres professionnels dont le financement est éligible au CPF. 

Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustives de quelques formations informatiques les plus populaires : 

  • Les organismes de formation (privés ou publics) : M2I Formation, Orsys, Demos, PLB Consultant, ENI Service, Global Knowledge, Adiscos, Cegos, .. La liste est longue !
  • Les formations d’entreprise : en majorité en ESN (entreprises de services du numérique) où vous serez formé en interne, dans l’optique d’un recrutement en fin de votre parcours de reconversion 
  • Les cursus universitaires : DUT, BTS, Licence Pro’ et Master… L’informatique est largement représenté dans les universités françaises ! 
  • Les MOOC ( »Massive Open Online Course »), peuvent également être une alternative, si vous préférez les formations en ligne et à distance

Une reconversion en informatique peut être un bon moyen de donner une seconde vie à votre vie professionnelle. De plus, des perspectives d’évolution de carrière sont quasi certaines, avec l’essor des technologies informatiques.
Et si vous êtes intéressé par le portage salarial, retenez que les métiers de l’informatique les plus exercés en indépendant sont ceux de consultants informatiques et de développeurs. 
 
 

Retour haut de page