Jean-Yves expert

Beboss vous présente l’un de ses talents

Nous vivons une crise sanitaire sans précédent à laquelle de nombreuses entreprises privées et institutions publiques n’étaient pas préparées. Aujourd’hui, elles doivent dans l’urgence, rassurer leurs salariés, leurs sous-traitants, fournisseurs, clients en communiquant les bonnes informations.

Pour y parvenir, certains dirigeants de ces sociétés ont fait appel à des professionnels de la communication de crise. Chez BeBoss, nous avons la chance d’accompagner Jean-Yves, qui, dans le cadre de ses activités, apporte une expertise en communication de prévention et de gestion de crise. Entre plusieurs sollicitations, il a accepté de répondre à nos questions.

Découvrez son interview en exclusivité !

Comment êtes-vous devenu spécialiste en communication de crise ?

Au cours de mon parcours universitaire, j’ai suivi des études en lettres modernes puis j’ai exercé le métier de journaliste pendant 25 ans en presse quotidienne régionale.

Durant cette belle et passionnante carrière, j’ai traité de nombreux sujets économiques et politiques. Mon évolution professionnelle dans le journalisme m’a permis d’atteindre des postes de direction. J’ai ainsi eu la chance de « piloter » plus de soixante salariés, ce qui m’a permis d’acquérir de solides compétences en management.

Après 25 ans d’exercice, j’ai souhaité changer de métier et me mettre aux services des entreprises pour les accompagner sur le terrain de la communication de crise et de la communication interne. En France, malheureusement, les entreprises ne perçoivent pas toujours la nécessité de se préparer « au pire ». En revanche, aux-Etats-Unis et dans les pays nordiques, c’est une notion naturelle.

Grâce à mon parcours professionnel, je me suis enrichi de connaissances indispensables pour exercer mon métier actuel. Je pense notamment à la veille documentaire qui est primordiale pour « chercher le diable » qui se cache toujours dans les détails. Mon métier consiste à aider les dirigeants d’entreprise à prendre du recul face aux situations qu’ils vivent. Parfois, ils sont trop impliqués pour prendre de la hauteur et les justes décisions. Un regard extérieur s’avère toujours bénéfique.

Quelles sont vos missions principales ?

Mon métier, que j’effectue en portage salarial, consiste à accompagner les entreprises dans leur communication avant, pendant ou après une situation de crise. Je suis amené à travailler avec n’importe quel type d’entreprise et secteur d’activité. J’ai déjà accompagné des sociétés du BTP, de la construction navale ou encore du secteur de la santé.

Mon rôle est d’être capable de mettre en place des plans d’urgence et des mécanismes de coordination pour relancer l’activité d’une entreprise, toujours en pensant en priorité aux équipes, aux salariés. Pour y parvenir, j’analyse le fonctionnement de la communication interne, ce levier indispensable, puis je propose des solutions pour l’améliorer.

Ensuite, en « temps calme », il est indispensable d’organiser des exercices de simulation de communication en situation de crise. Dans chaque entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité, une cellule doit être entraînée à réagir aux différents scénarios. Sans cela, encore une fois, quelle que soit la crise, aujourd’hui mondiale et peut-être demain spécifique à un secteur en particulier, il sera très compliqué d’être réactif.

Aujourd’hui, en pleine crise du Covid-19, les entreprises sont soumises à de multiples pressions : financières, sociales, sécuritaires et se retrouvent dépourvues face à des dossiers comme le chômage technique, l’activité partielle , les droits de retrait, le télétravail… Les entreprises qui s’appuyaient déjà sur une très bonne et forte communication interne sont aujourd’hui moins dépourvues. Si je devais résumer mon métier, je dirais qu’il consiste à savoir entendre, comprendre et agir rapidement.

Quelles “soft skills” doit-on posséder pour exercer le métier de spécialiste en communication de crise ?

Avant tout, l’exercice du journalisme de terrain m’a permis d’apprendre à travailler très rapidement et, surtout, à être capable de s’adapter à toutes les situations. Aucun diplôme n’aurait pu m’apporter plus que cette expérience.

La profession de spécialiste en communication de crise est « un art » très particulier. Il faut analyser et comprendre les marqueurs sociaux et sociétaux à un instant T, tout en faisant preuve d’empathie et de sympathie envers les personnes confrontées à une situation imprévue. Enfin, il faut savoir adapter son discours en fonction de son interlocuteur et plus important encore je dirais, des salariés.

Face à la crise sanitaire du Covid-19, êtes-vous particulièrement sollicité par les entreprises ?

Oui, j’ai été sollicité par une institution publique située dans le sud de la Bretagne et pour être précis, j’agis sur deux fronts. Mais c’est l’un d’entre eux qui occupe en ce moment la plus grande partie de mes journées. Avec un pool composé de cinq professionnels de la communication, nous travaillons sur un sujet sensible : comment permettre aux filières des produits de la mer frais (pêcheurs, ostréiculteurs, mareyeurs, conchyliculteurs…) d’éviter le pire en pleine crise du Covid-19 ? C’est tendu, compliqué, mais grâce à un fabuleux travail d’équipe, à nos compétences propres, nous sommes sur le pont au quotidien pour accompagner la structure bretonne qui gère ce dossier crucial. Comme je vous l’ai dit, une crise, en gestion comme en prévention, c’est un travail d’équipe, effectué en toute transparence, solidaire. Sans les autres, nous ne sommes pas grand-chose. Et c’est parce qu’il y a cette crise que j’ai rencontré ces professionnel.le.s formidables.

Quels conseils donnez-vous aux entreprises qui souffrent de cette crise inédite ?

Nous luttons aujourd’hui contre une crise sanitaire sans précédent. Les entreprises n’étaient pas préparées à cette situation et n’ont pas anticipé les impacts sur leurs organisations, sur le ressenti, les craintes, les incompréhensions de leurs équipes, de leurs salariés et bien sûr de leurs fournisseurs, sous-traitants et clients. Mon rôle est de trouver des réponses claires, efficaces, rapidement applicables afin d’apporter des solutions concrètes. Il existe aujourd’hui de multiples leviers de communication pour les accompagner. A chaque problème, il y a une solution rapide à mettre en place, le juste message rapide à diffuser. Les justes mots, les justes images, les justes vidéos sont essentiels.

A l’issue de cette crise sans précédent, mondiale, il y aura un sacré challenge à relever. Les chefs d’entreprise, et c’est humain, auront naturellement tendance à penser qu’on ne pourra plus jamais vivre pire moment. Au niveau mondial, c’est à espérer. Mais au niveau de leur entreprise, de leur secteur d’activité, dans leur environnement géographique ou social de nouvelles crises, plus « locales », « régionales », « nationales » exploseront un jour ou l’autre. C’est inévitable. Si j’ai un message à faire passer, c’est celui-ci : servons-nous de cette terrible expérience pour anticiper et préparer les « justes » réponses aux prochaines crises à venir.

Quelles sont vos relations avec la société de portage BeBoss ?

Cela fait déjà trois ans que je travaille en tant que salarié porté par Beboss. C’est avec le statut de consultant que j’ai commencé à exercer le métier de spécialiste en communication de prévention et gestion de crise. En étant un salarié porté, je profite d’une certaine liberté que je trouve très agréable. Par exemple, je décide seul des clients pour lesquels je travaille. Je peux donc exercer mon métier mais aussi donner des cours dans deux établissements du supérieur : l’Ipac Bachelor Factory à Rennes et l’Ecole Conte spécialisée dans le management du luxe à Paris.

Je porte une totale confiance à Beboss et à mes interlocutrices. Nadine et Sandrine sont toujours disponibles et la petite taille de cette structure permet une proximité indispensable, notamment dans le suivi personnalisé de nos activités. Nadine est très percutante, toujours en veille pour les consultants, et Sandrine est d’une efficacité redoutable. Il y a une véritable complémentarité entre ces deux personnes qui rendent la collaboration très simple. Grâce à Beboss, je n’ai pas à m’encombrer de la gestion administrative et comptable de mon activité, et c’est un confort non négligeable !

Retour haut de page